Ma pratique du massage ayurvédique

Ton choix selon tes ressentis
Avatar du membre
Pointvirgule
Messages : 7
Enregistré le : jeu. 15 juin 2017 10:00
Localisation : Toulouse

Ma pratique du massage ayurvédique

Message par Pointvirgule » mar. 1 janv. 2019 11:16

Je pratique le massage ayurvédique sous la forme « Abhyanga » (littéralement, massage de tout le corps). L’huile chaude (sésame de préférence, comme le veut la tradition indienne) est non seulement agréable mais efficace au plan énergétique. Elle a en outre de nombreuses propriétés médicinales pour la peau et les tissus.

Dans la pratique et dans le ressenti immédiat, c’est un massage relaxant à l’huile naturelle chaude d’une durée d’une heure ou un peu plus. Le massage se pratique sur tout le corps, selon la véritable tradition indienne. L’ensemble du corps est massé avec des mouvements en rythme lent, faits de pressions glissées ou appuyées, de gestes fluides et harmonieux. Les techniques utilisées sont le pétrissage, le lissage, les étirements doux, les frictions et percussions légères. Elles sont pratiquées sur l’ensemble du corps et agissent sur les centres énergétiques en mouvement (chakras, marmas) pour retrouver bien-être physique et émotionnel.

L’accent est mis sur le concept d’énergie (prâna en sanscrit ou Qi en chinois). Le massage a pour but de rétablir un flux libre et harmonieux de l’énergie. Dans l’ayurveda, les ruptures de flux énergétiques entraînent invariablement déséquilibres et maladies tant psychiques que corporelles. Dans la vision yogique et ayurvédique de l’anatomie énergétique, il y a sept types de centres énergétiques (les chakras), 14 nadis principaux (courants énergétiques, méridiens ), et 107 marmas (zones sensibles de connexion) avec des points énergétiques localisés dans tout le corps. La manipulation des marmas par le biais du massage, de la digitopuncture, de l’aromathérapie, des plantes et de la chaleur, permet de mobiliser le prâna (souffle et énergie vitale) afin de résorber des blocages et stimuler le courant énergétique. La respiration lente et profonde se mettra en place spontanément et jouera un rôle central dans ce processus. Le masseur pourra alors ajuster ses gestes au rythme respiratoire du sujet pour une meilleure efficacité.

Sans prétendre à la précision de la médecine indienne ou chinoise, je respecte et applique ces principes globalement. Je mets l’accent sur le lâcher-prise qui conditionne à mon sens la réceptivité au processus énergétique. Le lâcher-prise correspond à un relâchement du mental au profit d’une conscience plus profonde et informelle (qui doit se distinguer du sommeil). Les assauts du mental de toutes sortes (soucis, projets, réflexions, inquiétudes) s’éloignent et laissent place à une mer calme et limpide. Cet état est favorisé par les éléments d’ambiance (calme, pénombre, intention du toucher, musique) mais aussi par l’enchaînement, la subtilité et la diversité des gestes, jamais répétés à l’identique, pour éviter l’effet de routine.

Voici les principaux bienfaits physiques, psychologiques et spirituels :

Bienfaits physiques

Amélioration de la circulation,

Tonification musculaire,

Assouplissement des articulations,

Elimination des impuretés du corps avec une action sur la peau et le circuit lymphatique,

Accroissement de l’énergie vitale tout au long de la journée,

Action sur le système nerveux, le sommeil est de meilleure qualité et plus profond.

Bienfaits psychique

Apaisement du mental, équilibre émotionnel et sérénité, amélioration très nette de la concentration, lucidité, disposition au bonheur et au partage

Bienfaits spirituels

Cette harmonie retrouvée peut aider à trouver un point de contact avec l’essence profonde de l’être et constituer un point de départ vers des horizons intérieurs, une ouverture à la méditation…

Déroulement d’une séance (voir mon article dans la rubrique "comment se déroule ma séance")
Christian

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : CCBot et 0 invité